Les Tiers Lieux

Publié le 11/12/2019
Publié le 11/12/2019

Véritable innovation sociale, le Tiers Lieu se présente sur notre territoire comme une alternative intéressante entre le travail au bureau et le télétravail 

A l’occasion de la Semaine de la Qualité de Vie au Travail 2018 mais également lors d’un témoignage d’entreprise dans le cadre d’un atelier d’innovation sociale en début d’année 2019, l’Aract Réunion s’est intéressée au phénomène des Tiers Lieux.

Qu’entendons-nous par Tiers Lieux ? Quelles opportunités offrent-ils réellement aux entreprises et à leurs salariés ? Quelles sont les conditions pour un usage régulier de ces espaces par l’entreprise ?

Si lors de la SQVT, les Tiers Lieux ont d’abord été envisagés comme une alternative à la réduction des déplacements professionnels, les discussions ont abouti à une définition beaucoup plus large de ces espaces à multiples facettes.

En effet, ces derniers peuvent contribuer à l’économie sociale et solidaire en permettant à des personnes sans véhicule l’accès près de chez eux à des ordinateurs ou à des outils sophistiqués (imprimante 3D, etc…) dans des Fab Lab. Les tiers-lieux peuvent également favoriser le développement de projets communs ou offrir aux salariés un climat de travail serein, convivial et propice aux rencontres. (Babyfoot, billard, canapé, etc…)

Face à ces facteurs de Qualité de Vie au Travail, des points de vigilance ou à perfectionner sont apparus dans les discussions. La question de la responsabilité de l’employeur concernant la prévention des risques professionnels et la possibilité d’une mutualisation des moyens ont par exemple été évoqués. Des zones où la confidentialité des échanges serait préservée paraissent également primordiales.

Lors d’un atelier d’innovation sociale proposé par l’Aract Réunion, une entreprise a témoigné de son expérience des Tiers Lieux et des retours positifs en termes de santé au travail et de productivité.  

Après avoir décrit la démarche de mise en place d’une organisation favorable à l’usage du Tiers Lieu, les salariés nous ont fait part des bienfaits de cette solution. Cela a en effet eu pour conséquence de limiter les contraintes liées aux difficultés pour circuler sur la route du littoral en cas d’intempérie. Dès lors, « on a ressenti moins de stress, observé davantage d’efficacité au travail et bénéficié d’un climat social apaisé ». 

Mots clés :

En lien avec ce sujet