"Mes missions d'élu débordent sur ma vie personnelle" #LTH 17

Publié le 13/04/2021

Nouvelle édition du Tri hebdomadaire. Bonne lecture !

Rôle des instances

"Mes missions d'élu débordent sur ma vie personnelle"

« Mes missions d'élu débordent sur ma vie personnelle, j'y pense tout le temps, c'est devenu omniprésent. Sauver des postes, donner des avis motivés et tout le reste, cela crée de l'usure. » Stéphane, élu de CSE dans l'industrie pharmaceutique.

Les élus de CSE au bord de la crise de nerf ont pu vider leur sac lors de l'atelier organisé en ligne par le réseau inter-CSE Cezam fin mars. Surcharge de travail, difficultés relationnelles avec les salariés, tensions avec la direction... les raisons ne manquent pas de se sentir débordés. Encadrés par une psychothérapeute et psychologue du travail, ils ont ainsi échangé leurs trucs, astuces et actions concrètes pour améliorer leur sort. Ou simplement se sentir moins seuls. Source : Actuel CSE, 9 avril

 

Prise en compte des RPS et TMS

Classes ouvertes, restaurants fermés

« Je suis professeur et je ne vois pas en quoi j’ai moins de chance d’avoir le Covid sur mon lieu de travail que dans un restaurant ». Un professeur réunionnais.

Les restaurants et les bars ont fermé depuis le 6 avril et pendant une durée de 15 jours comme l’a annoncé le préfet de La Réunion. Un véritable coup de massue pour les professionnels du secteur qui sont déjà fortement impactés par la mise en place du couvre-feu à 18 h. source : linfo.re, 2 avril

 

Optimisation des déplacements professionnels

Même situation, réponses différentes

« Lui a reçu son attestation pour revenir et moi, j’ai eu un refus, pour les mêmes motifs, on ne comprend pas ». Aurélie, habitante de l’île.

En déplacement en métropole pour une formation professionnelle, elle et son compagnon se sont vu refuser le vol aller, le motif de déplacement aérien professionnel n’étant pas jugé impérieux. Ce dernier passe finalement et le couple embarque vers La métropole. Son compagnon étant salarié de son entreprise, le couple ayant suivi la même formation, fait part du même motif impérieux pour rentrer à La Réunion, mais les deux voyageurs ne reçoivent pas la même réponse. Source : linfo.re, 4 avril 2021.

Mots clés :

En lien avec ce sujet