De bons résultats qui motivent nos administrateurs

Publié le 13/04/2021

Les actions paritaires des représentants employeurs et salariés se démultiplient au service de l'amélioration des conditions de travail à La Réunion. Mise en situation télétravail, assemblée générale et entretien avec l'Igas au calendrier chargé des administrateurs de l'association...

Il y a quelques jours, les membres du bureau de l'Aract Réunion* ont découvert l'offre de service Objectif Télétravail. Elle a été présentée, en présentiel et en visioconférence, par Laurence Mauxion, chargée de développement, et Elvire Morand-Gassian, chargée de mission. De la prise de contact à l'analyse de la demande et à la proposition, en passant par la présentation du réseau, les entretiens et la préparation de la synthèse, les administrateurs de l'Aract (eux-mêmes au cœur des processus économiques dans leurs entreprises respectives, ainsi que dans les instances régionales dans lesquelles ils peuvent siéger) ont mieux assimilé la méthode spécifique au réseau. Elle mène dialogue social permanent, paritarisme et amélioration des conditions de travail comme levier vers la hausse de la performance économique. Une après-midi très instructive et qui sera renouvelée dans quelques jours pour d'autres représentants patronaux et salariés (Photo : Corine Ramoune, Patrick Jacquottet et Corinne Dubois).

Autre actualité incontournable : l'assemblée générale de l'Aract Réunion, qui s'est tenue le 24 mars, en présentiel et en visioconférence, dans les locaux de l'Aract au Chaudron. Après un retour sur l'année 2020 (lire l'article au lien ci-dessous), les membres de l'association ont validé des comptes en excédent pour la deuxième année consécutive. Ils ont félicité l'équipe des salariés et les trésoriers titulaires et adjoints (Eric Leung, CPME Réunion, et Jean-Max Nagès, CFTC).

Enfin, l'Inspection générale des affaires sociales a rencontré les membres du bureau de l'Aract et sa directrice. Les entretiens se sont tenus en visioconférence. L'occasion pour l'Igas d'investiguer le fonctionnement de l'Aract, comme il le fait pour les autres Aract et l'Anact, notamment dans le cadre de la perspective de mutualisation.

* Corine Ramoune (CGTR), présidente de l'Aract, Jean-Max Nagès (CFTC), Patrick Jacquottet (CFE-CGC), Marie-Claude Molinari (CCI).

Mots clés :

En lien avec ce sujet